Réduction d'impôt loi Pinel : exemples d'investissement

Réduction d'impôt loi Pinel : exemples d'investissement

Deux exemples concrets pour mieux comprendre la défiscalisation avec le dispositif Pinel.

Votre taux d'endettement, et donc votre capacité à emprunter, sont des facteurs déterminants pour réussir à faire un investissement de qualité. Ils indiquent quelle somme vous pourrez consacrer chaque mois au remboursement du prêt souscrit pour financer votre acquisition.

INVESTISSEMENT pinEL : Exemple 1

Un investisseur acquiert un bien de 65 m2 à Roubaix (zone B1) éligible d’une valeur de 210 000 €.

  • Il bénéficie d’une réduction d’impôt de 3 675 € par an.
  • Il percevra pendant 12 ans un loyer maximum de 649 €

Calcul de la réduction d’impôts
Ce calcul correspond à la valeur du bien multipliée par le taux du dispositif Pinel. Pour cet exemple, il s’agit donc de

210 000 € x 21 % = 44 100 € sur 12 ans*

Calcul du plafond de loyer mensuel
Ce calcul correspond à la surface du bien multipliée par le plafond du loyer (défini en fonction de la zone) multiplié par le coefficient165 m² x 10,06 € x (0,7+19/65 m²) = 649 €

Simulez votre investissement Pinel

Dernière année pour profiter du dispositif Pinel pour votre investissement locatif !

investissement pinel : Exemple 2

Un investisseur acquiert un studio de 30 m2 à Caen (zone B1) éligible d’une valeur de 100 000 €.

  • Il bénéficie d’une réduction d’impôts de 1 750 € par an.
  • Il percevra pendant 12 ans un loyer maximum de 362 €

Calcul de la réduction d’impôts
Ce calcul correspond à la valeur du bien multipliée par le taux du dispositif Pinel. Pour cet exemple, il s’agit donc de :

100 000 € x 21 % = 21 000 € sur 12 ans**

Calcul du plafond de loyer mensuel
Ce calcul correspond à la surface du bien multipliée par le plafond du loyer (défini en fonction de la zone) multiplié par le coefficient:

30 m² x 10,06 € x (0,7+19/30 m²) = 362 €

Dispositif Pinel : avantages et conditions

1 Le coefficient multiplicateur correspond à 0.7+ 19/surface du bien
*1ère à la 9ème année : 4 200 € par an, de la 9ème à la 12ème année : 2 100 € par an
**1ère à la 9ème année : 2 000 € par an, de la 9ème à la 12ème année : 1 000 € par an

Faire un investissement locatif présente des risques,notamment en cas d’absence de location, de loyer impayé ou de vacance locative.