Bien lire une offre de prêt : nos conseils

Bien lire une offre de prêt : nos conseils

Vous vous apprêtez à souscrire à une offre de prêt pour réaliser votre achat immobilier. Après avoir contacté courtiers et établissements bancaires, vous voilà prêt à signer. Mais quels sont les petites lignes à bien vérifier ? Les éléments que vous ne devez pas « louper » ? Nos conseils.
Bien lire une offre de prêt : nos conseils

Une offre de prêt doit apporter certaines informations importantes. Ces précisions permettent notamment de protéger l’emprunteur comme le prêteur : en droit ou en matière d’argent, l’implicite n’a pas sa place !

Que doit mentionner l’offre de prêt obligatoirement ?

 Les identités  l’identité de l’emprunteur (la vôtre en l’occurrence), celle du prêteur, la raison sociale de la banque, et le cas échéant, l’identité de la caution ou garant.

 La nature du crédit  de quel type de prêt d’agit-il ? D’un prêt règlementé, comme le prêt à taux zéro ou d’un crédit immobilier plus courant ? Dans tous les cas, votre emprunt va différer selon le bien que vous achetez. Le prêt amortissable (le plus classique) vient financer les achats de résidences secondaires ou principales. En revanche, le prêt in fine est privilégié pour les acheteurs souhaitant s’offrir un bien à louer. Le prêt relais, lui, permet d’acheter un nouveau bien en attendant de revendre sa précédente propriété… Ces différents prêts fonctionnent différemment !

Tout savoir sur les prêts immobiliers

Pour concrétiser votre projet d'achat immobilier, Bouygues Immobilier propose partout en France un très grand nombre de logements neufs !

 Le détail de l’emprunt  l’offre doit mentionner le montant du crédit, la durée des remboursements et le taux d’intérêt fixe ou variable :

  • Si votre taux d'intérêt est fixe, il doit y avoir un tableau « d’amortissement du crédit ». Dans ce document, vous trouverez détaillés les échéances, les montants des remboursements, et la répartition des paiements entre les intérêts et le capital.
  • Si votre taux est variable, attention : l’offre doit être très claire sur son calcul. Autrement dit, vous devez comprendre les impacts des variations du taux sur le coût final de votre crédit. Dans ce cas, nous vous recommandons de vérifier que vous serez toujours en mesure de rembourser le prêt, suivant des scénarios probables de votre taux. Ces différentes hypothèses, qui ne sont que des illustrations, n’ont pas à être dans l’offre.

Taux d'intérêt : comment sont-ils fixés ? 

 Le coût  Quelle que soit la nature du taux mentionné dans l’offre, le coût total du prêt doit être mentionné, ainsi que le montant des frais de dossier. C’est ce coût total qu’il faudra regarder si vous souhaitez comparer les offres de prêts, notamment en vous aidant d’un courtier.

 Les garanties  Vous devez aussi avoir accès aux garanties que demande votre banque, notamment les assurances et leur coût. Sachez que vous pouvez décliner l’assurance de prêt proposée par votre établissement de crédit au profit d’une autre que vous aurez choisie. C’est là encore une partie à lire avec attention si vous comparez des offres entre elles.

Assurance emprunteur : démêler le vrai du faux

 Les dates de disponibilités  Enfin, la date de disponibilité de votre argent doit vous être notifiée sur l’offre de prêt.

6 questions à poser à votre courtier

Ce que vous devez aussi savoir

Les délais à respecter dans le cadre d’une offre de prêt sont très précis : les conditions de prêt sont valables 30 jours minimum. Vous disposez de 10 jours incompressibles de réflexion. Cela signifie que vous ne pourrez pas accepter l’offre de prêt avant la fin des dix jours : profitez-en pour examiner l’offre sous toutes les coutures et la comparer, voire de faire jouer la concurrence entre les banques pour obtenir un meilleur taux !