Frais de syndic : comment les réduire ?

Frais de syndic : comment les réduire ?

Les honoraires des syndics ne cessent d'augmenter chaque année, au point de représenter aujourd'hui l'un des principaux postes de dépenses pour les copropriétés. Cependant, vous pouvez négocier pour faire baisser cette facture ! Voici nos conseils.
baisser ses frais de syndic

1. Laissez-vous la chance de négocier, puis renégocier

Avant tout, faites l’effort de négocier en faisant jouer la concurrence. Demandez des devis à plusieurs syndics, et optez pour un contrat annuel qui vous permettra de le renégocier si vous n’êtes pas satisfaits.

2. Contrôlez le forfait de base du syndic

Vous allez tout d’abord vous pencher sur les honoraires de gestion courante, qui s’appliquent aux tâches prévues par le forfait de base. Dans le cadre d’une négociation, ne regardez pas que le coût total mais aussi ce coût ramené à chaque lot. Refusez pour la suite les hausses automatiques de ce forfait.

Bouygues Immobilier propose partout en France des logements neufs dont la livraison est imminente !

3. Négociez les prestations complémentaires avant l’AG annuelle

Depuis la mise en place du nouveau contrat de syndic, certaines prestations, dites complémentaires, ne font plus partie du forfait de base. Vous pouvez donc négocier chacune d’entre elles ! C'est par exemple le cas de l'organisation d'assemblées générales exceptionnelles ou de la gestion des litiges et contentieux. Là encore, faites jouer la concurrence. Cette négociation a plus de chance d’aboutir si elle est menée par le conseil syndical, avant l’AG annuelle.

Copropriétaire : prêt pour la prochaine AG ?

4. Vérifiez les horaires de l’Assemblée Générale

Vérifiez bien la durée prévue de l’Assemblée Générale (AG) annuelle et sa plage horaire : sa tenue en dehors des heures ouvrées vous sera facturée.

5. le syndic peut vous facturer les archives !

L’archivage des documents peut coûter cher. La conservation et la gestion des archives peuvent être confiées à une entreprise spécialisée. Cela vous sera facturé, mais le syndic ne touchera pas de rémunération complémentaire.

Copropriété, mode d'emploi

6. Évitez les surfacturations

Enfin, vérifiez bien que les missions prévues dans le forfait de base ne vous sont pas facturées en sus.

Par exemple, les frais de photocopie ou la gestion du paiement des prestataires n’ont pas à vous être facturés en plus !

Copropriété : comment réduire vos charges

7. Confiez le syndic à des bénévoles

C’est une décision assez radicale : l'assemblée générale peut décider de confier le rôle de syndic à un copropriétaire bénévole ou à une coopérative composée de plusieurs copropriétaires choisis parmi les membres du conseil syndical.

Mais attention : gardez bien en tête que cela est davantage recommandé pour les petites copropriétés, plus facilement « gérables » par des conseils de particuliers.

Copropriété : le rôle des différents acteurs