Loi de finances 2016 : ce qu’il faut retenir

Loi de finances 2016 : ce qu’il faut retenir
Promulguée le 30 décembre dernier, la loi de finances pour 2016 fixe le budget de l’Etat concernant l’immobilier à plus de 17,5 Mds €.
immobilier loi de finances 2016

Un PTZ encore plus avantageux dans le neuf

Les « primo-accédant » vont aimer 2016 ! Pour ceux qui achètent un bien pour la première fois, le prêt à taux zéro (PTZ) pour 2016 est maintenu et même plus avantageux, puisqu’il permet de financer jusqu’à 40 % de l’achat du bien immobilier. Les plafonds de ressources conditionnant l’accès au PTZ sont également relevés. Quant aux conditions de remboursements, elles sont assouplies : vous pourrez souscrire ce prêt sur 20 ans minimum pour réduire le montant des mensualités. Enfin, vous pourrez différer le début du paiement à 5 ans.

PTZ 2015 VS PTZ 2016 : quelles différences ?

De la constance sur le dispositif Pinel

Le départ de Sylvia Pinel du gouvernement en janvier 2016 ne modifie en rien le dispositif du même nom. L’avantage fiscal instauré par la loi Pinel, qui permet de déduire jusqu’à 63 000 € de ses impôts durant 12 ans maximum, n’est pas retouché. Vous pouvez donc prévoir votre investissement locatif dans le neuf en toute sérénité !

Investir dans un logement neuf

Dernière année pour profiter du dispositif Pinel pour votre investissement locatif !

Des APL modifiées

Les bénéficiaires de l’aide personnalisée au logement (APL) verront leur patrimoine pris en compte dans le calcul du montant de l’aide. Propriétaire d’une résidence secondaire, ou même d’un livret A ou d’une assurance vie, vous verrez ces ressources prises en compte dans votre le calcul du montant de l’aide.

Autre modification du budget 2016 concernant les APL : la loi instaure un plafond de loyer au-delà duquel l’aide au logement sera dégressive. L’objectif ? Eviter des montants de loyers trop élevés.

6 conseils pour trouver un locataire

Des nouveautés aussi dans la rénovation

Le PTZ, qui permet aussi de financer les travaux de rénovation d’une bâtisse, vient d’être étendu à 30 000 communes en zone C. Pour mémoire, la France compte 36 000 communes. C’est donc la quasi-totalité du pays qui est concernée.

Petite précision : l’opération doit comprendre des travaux dont le coût se monte à ¼ du montant total de l’achat (travaux inclus). De plus, si vous bénéficiez de crédits d’impôts pour cause de rénovation de vos logements, soyez tranquilles : l’éco-prêt (ou éco-PTZ), qui concerne l’amélioration de la consommation énergétique d’un logement principal, est reconduit pour 3 ans. De même, le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est reconduit pour 1 an.

Pourquoi acheter un appartement neuf ?