Présidentielles 2017 : les programmes des candidats pour le logement

Présidentielles 2017 : les programmes des candidats pour le logement
Qu’est-ce que chacun des deux candidats finalistes à l’élection présidentielle propose en matière de logement ? Comment ces mesures pourraient influencer votre projet immobilier dans les 5 ans à venir ?
Présidentielles : les programmes de candidats

Le programme d'Emmanuel Macron pour le logement

Deux propositions principales pour le candidat de En Marche : le maintien d'un l'ISF exclusivement dédié au patrimoine immobilier et l'exonération de la taxe d'habitation pour 80 % des ménages.

  • Un ISF immobilier : suppression de l'ISF pour le patrimoine financier investi dans des entreprises et pour les portefeuilles d'action : les biens immobiliers resteront soumis à l'ISF.
  • 80 % des Français exonérés de taxe d'habitation.
  • Création d’un bail "mobilité" pour les personnes en CDD ou en interim valable 1 an dans les zones « tendues » c’est-à-dire où l'offre de logement est inférieure aux besoins.
  • Aide à la rénovation thermique : avec l’actuel Crédit d'Impôt pour la transition énergétique transformé en prime immédiatement perceptible au moment des travaux.
  • Construire en priorité dans les zones tendues : soit en Ile-de-France, en région PACA et à la frontière de la Suisse.
  • Dispositif d'investissement locatif Pinel : évaluation de l'efficacité du dispositif avant de décider le poursuivre ou non. 

5 raisons de profiter du dispoditif Pinel en 2017

Dernière année pour profiter du dispositif Pinel pour votre investissement locatif !

Le programme de Marine Le Pen pour le logement

Baisse de la fiscalité, lancement d'un plan de construction et poursuite du soutien à l'investissement locatif : telles sont les principales mesures envisagées par la candidate frontiste.

  • Droits de mutation, communément appelés "frais de notaire" : réduction de 10 % sur les biens immobiliers, fiscalité locale sur le logement allégée.
  • Soutien à l'investissement locatif maintenu : poursuite des dispositifs de soutien à l'investissement locatif.
  • Encadrement des loyers : refonte du dispositif au profit d’une vision plus large et moins coercitive.
  • Plan d'aide à la construction : objectif 500 000 logements construits en utilisant le fond de réserve des retraites.
  • Simplification des normes d'urbanisme et de construction.
  • Dispositif Protection-Logement-Jeunes : en parallèle d’un grand plan de construction de logements étudiants, revalorisation des APL de 25 % pour les jeunes jusqu'à 27 ans et suppression de la prise en compte du patrimoine dans le calcul de leur montant.
  • Aides à la pierre rationnalisées : refonte des dispositifs d'aide à la pierre, rachat par les locataires de leur logement social facilité.
  • Réservation des logements sociaux en priorité aux Français.
  • Diminution de la fiscalité : allègement des impôts fonciers et baisse de la taxe d’habitation pour les revenus les plus modestes.

Toutes les aides à l'achat