Aménager les parties communes : vos droits

Aménager les parties communes : vos droits
Décorer votre palier, embellir votre porte, en profiter pour mettre un meuble à chaussure, et pourquoi pas une petite fontaine sur le gazon du rez-de-chaussée… L'aménagement de parties communes est possible, mais seulement à certaines conditions.
Parties communes aménagement

La règle générale : la copropriété décide

Dura lex, sed lex : vous ne pouvez apporter aucun changement aux parties communes sans autorisation préalable des autres propriétaires. Remplacer votre porte d’entrée, la repeindre, installer un rangement sur le palier... toutes ces initiatives doivent être préalablement validées en assemblée de copropriétaires ! Pensez donc bien à inscrire vos demandes précises à l’ordre du jour de l’assemblée, avant l’envoi des convocations.

Copropriété : mode d'emploi

L’exception : l’usage privatif de parties communes

Dans certains cas, notamment si vous êtes seul à avoir accès à une partie commune, vous pouvez bénéficier d’un droit de jouissance exclusif, donné en assemblée de copropriétaires. À vous la jouissance du balcon, de la terrasse, du jardin, ou des combles dont vous avez seuls l’accès, à condition de ne pas créer de nuisances vis-à-vis du voisinage !

Voisinage et bruits : quelques règles !

Pour concrétiser votre projet d'achat immobilier, Bouygues Immobilier propose partout en France un très grand nombre de logements neufs !

Les aménagements possibles

Si un usage privatif vous est accordé sur certaines parties communes, vous pouvez y effectuer quelques petits aménagements sans autorisation. Ceux-ci doivent cependant respecter l’harmonie de l’immeuble et son aspect extérieur. Installer du mobilier (table, chaises, parasol…) ou un petit bac à sable dans un jardin, ou encore disposer des pots de fleurs sur un balcon entrent dans cette catégorie de « petits aménagements »… Pour les plus gros travaux (monter un abri de jardin, couvrir la terrasse, créer une véranda), vous devez obtenir l’accord des autres copropriétaires.

Copropriété : le rôle des différents acteurs

Quelle répartition des charges ?

Les frais d’entretien spécifiques aux parties communes à usage privatif sont à la charge du titulaire du droit de jouissance exclusif. En revanche, toutes les dépenses de gros œuvre sont supportées par l’ensemble des copropriétaires.

Copropriété : comment réduire vos charges ?