Prêt à Taux Zéro (PTZ) : Vrai ou Faux ?

Prêt à Taux Zéro (PTZ) : Vrai ou Faux ?

Depuis le 1er janvier 2016, le prêt à taux zéro (PTZ) offre des conditions d’éligibilité élargies et des avantages encore plus favorables pour les ménages qui souhaitent devenir propriétaires de leur résidence principale. Le PTZ reste en vigueur en 2017.
PTZ questions réponses
Lire les articles associés

Le PTZ ne permet pas de financer plus du quart de l'achat de votre logement neuf

 FAUX  Le montant maximum du prêt à taux zéro vient d'être revu à la hausse et le PTZ permet désormais d'emprunter une somme équivalente à 40% du prix d'achat de votre résidence principale. Cette augmentation du montant pouvant être emprunté ne concerne cependant que les biens achetés neufs. Auparavant, le montant du prêt à taux zéro était limité entre 18% et 26% du coût de l'opération, en fonction de la zone géographique.

Infographie : le PTZ en 2016

J’ai déjà regardé en 2015, je ne suis pas éligible au PTZ

 FAUX (peut-être)  Le gouvernement a décidé d'augmenter les plafonds de revenus des ménages éligibles. Si elle touche toute la France, cette hausse est particulièrement significative en zone B1, soit dans les agglomérations de plus de 250.000 habitants, la grande couronne parisienne et quelques villes où les prix de l'immobilier sont élevés. Le plafond de revenus y est augmenté à 30.000 € pour un célibataire (26.000 € en 2015) et 60.000 € pour un couple avec 2 enfants (52.000 € en 2015). Cela devrait ainsi permettre à 15% de ménages supplémentaire d'accéder au PTZ.

Pour votre résidence principale, Bouygues Immobilier propose partout en France un très grand nombre de logements neufs pouvant être financés en partie par un PTZ !

Je ne peux pas demander le ptz sans prêt principal

 VRAI  Comme c’était déjà le cas, le PTZ demeure un prêt complémentaire. Son montant ne peut pas dépasser 40% du prix d'achat du bien. Votre plan de financement devra donc intégrer un autre prêt classique (le prêt principal). Précisons toutefois que le PTZ est cumulable avec d'autres prêts aidés (prêt pour l'Accession Sociale, prêt Action Logement, etc.).

Tout sur les prêts immobiliers

 

Un prêt à taux zéro doit être remboursé rapidement

 FAUX  La durée de remboursement du PTZ a été rallongée et varie désormais de 20 à 25 ans en fonction des revenus des emprunteurs. Cela permet de réduire le montant des mensualités du prêt de manière à diminuer le taux d’endettement. Le ménages dont les revenus sont les plus faibles (tranches 1 et 2) rembourseront sur 25 ans, ceux de la tranche 3 sur 22 ans, et ceux aux revenus plus élevés (tranches 4 et 5) sur 20 ans. La durée de remboursement ne peut excéder 25 ans.

Prêt immobilier : les 10 questions à se poser avant d'aller voir son banquier

 

Le différé de remboursement est généralisé à tous les emprunteurs d’un PTZ

 VRAI  Jusqu'ici, seuls les moins fortunés (tranches 1 à 3) bénéficiaient d'un différé de remboursement. Mais à compter du 1er janvier 2016, tous les emprunteurs pourront y prétendre. Ce différé sera de 15 ans pour les tranches 1 et 2, 10 ans pour la tranche 3, 5 ans pour les tranches 4 et 5.