Tout savoir sur les détecteurs de fumée

Tout savoir sur les détecteurs de fumée

« Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité » martèle le message de la campagne nationale de prévention contre les incendies domestiques…
Immobileir : s'équiper d'un détecteur de fumée

Propriétaire, locataire… Quelles responsabilités ?

Si vous êtes propriétaire de votre habitation, à vous de prendre vos dispositions si vous n’êtes pas équipés.

Si vous êtes locataire, tournez-vous vers votre propriétaire, à lui de prendre en charge l’achat et l’installation d’au moins un détecteur de fumée. Si vous avez acheté un logement Bouygues Immobilier, les besoins en détecteurs de fumée ont été anticipés depuis 2013. Ils sont donc aujourd’hui livrés équipés.

Pour concrétiser votre projet d'achat immobilier, découvrez notre offre de logements connectés !

Sa mission : réveiller tout le monde

En France, le détecteur autorisé est à technologie optique : il émet un rayon lumineux indétectable à l’œil nu. En cas d’incendie, la fumée monte au plafond et cache ce rayon lumineux, déclenchant alors l’alarme d’au moins 85 décibels pour alerter tout le foyer. Ce niveau sonore équivaut à celui d’une tondeuse à gazon ou d’un klaxon de voiture. Un ramdam assourdissant qui saura tirer du sommeil n’importe quel dormeur ; et pour cause : 70 % des incendies mortels se produisent la nuit et 66 % des victimes succombent asphyxiées pendant leur sommeil².

Bénéficiez d'un confort de vie moderne

Du studio au loft : savoir s’équiper

Il faut au minimum un détecteur par habitation minimum mais il est préconisé en moyenne un détecteur de fumée pour une surface de 50 à 70 m2 habitables, et au moins un par étage. Dans ce cas, il s’agit de privilégier les lieux de passage type entrée, cage d’escalier, couloir et les pièces à vivre.

Pour éviter de déclencher de fausses alertes, sachez que les pièces sujettes à des émanations de poussière ou de buée (cuisine, salle de bains, grenier....) ne s’équipent pas de détecteurs de fumée mais de détecteurs de chaleur, sans qu’il s’agisse là d’une obligation.

entretenir son appareil pour rester aux normes

Une fois le détecteur installé, il vous incombe de le tester une fois par semaine grâce au bouton dédié, vous en profiterez pour nettoyer son boîtier à l’aide d’un chiffon sec pour garantir son bon fonctionnement. Un signal sonore vous alertera pour les changements de piles. Selon la qualité de l’équipement, la durée de vie de la pile va de 1 à 10 ans.

Par ailleurs, votre détecteur doit rester intact, sinon il n’est plus considéré comme répondant aux normes. Conclusion, vous ne pouvez pas le peindre et il doit être masqué en cas de réfection des peintures. Il existe désormais des modèles design, d’autres connectés avec télécommande ou reliés à des services de téléassistance pour les personnes âgées ou handicapées. Bref, la cause vaut bien quelques petits aménagements !

1 - Source : Ministère de l'Egalité des territoires et du Logement
2 - Source : Ministère du Développement durable