Les frais annexes : à quoi s’attendre lors de l’achat d’un bien

Les frais annexes : à quoi s’attendre lors de l’achat d’un bien

Les mensualités du prêt immobilier représentent souvent la plus large part des dépenses dans le budget d’un récent propriétaire. Pour bien prépa...
immobilier frais annexes

Le crédit vous coûtera in fine le total de ses intérêts

FAUX. Si vous empruntez, n’oubliez pas de compter les frais de dossier des banques : ils s’établissent en général à 1% du capital emprunté, mais restent négociables. Vous devrez également prendre une assurance décès et invalidité (0,4% du capital emprunté). D’autres assurances sont proposées, mais restent facultatives. En cas de construction ou d’acquisition d’un logement en état de futur achèvement (VEFA), certains contrats de prêts prévoient le versement d’intérêts entre le moment où la banque débloque les fonds et celui où vous commencez à rembourser le prêt.

Découvrez l'assurance Bien protégé

La copropriété peut occasionner des frais

VRAI. Lorsque vous acquérez un bien en copropriété, comme c’est généralement le cas lorsqu’on achète sur plan, vous devez participer aux frais d’entretien et d’administration des parties communes de l’immeuble. Le syndic peut donc, selon ses statuts, vous demander de verser une provision ou une avance de trésorerie au moment de l’achat.

Comment réduire ses frais de syndic ?

Vous souhaitez devenir propriétaire ? Bouygues Immobilier propose partout en France de nombreux logements neufs !

Les garanties demandées par les banques sont gratuites

FAUX. La banque qui vous prête de l’argent peut vous demander des garanties de type hypothèque ou « privilège du prêteur de deniers ». Ces deux garanties requièrent un acte notarié dont les frais sont à votre charge. L'établissement bancaire peut aussi proposer à l'emprunteur un cautionnement dont le coût est proche de l’hypothèque.

L'assurance emprunteur : démêler le vrai du faux

A part les travaux, une fois l’achat réalisé, il n’y a plus de frais.

FAUX. En achetant un logement neuf, vous n’aurez pas de travaux (puisque c’est du neuf…). En revanche, dans l’immobilier neuf comme dans l’ancien, vous devez encore prévoir quelques frais, une fois les clefs en poche : pensez donc à votre emménagement, votre assurance multirisque habitation, et aux éventuelles facturations lors des changements de contrats de la part de vos opérateurs de gaz ou d’électricité.

Comment choisir son assurance habitation ?

Les frais de notaire sont moins élevés dans le neuf

VRAI. Les frais de notaire (frais d’acquisition) représentent 2 à 3% du prix de l’achat immobilier, contre 7 à 8% dans l’ancien. L’explication : les droits de mutation (montant reversé à l’administration fiscale) dans l’immobilier neuf ne comprennent que la taxe sur la publicité foncière (0,7%) et la TVA (20%). Sur un logement ancien, ils englobent aussi des taxes, dont le taux monte à 5,81%.

Simulateur : calculez vos frais de notaire