5 conseils pour résilier le bail de son locataire sans stress

5 conseils pour résilier le bail de son locataire sans stress
Acheter pour louer
Gestion locative
Investissement locatif
résilier-bail-locataire
Vous louez un bien immobilier depuis quelques temps et vous souhaitez résilier le bail de votre locataire. Les quelques règles à observer, pour effectuer cordialement et sans stress cette démarche, sont plutôt simples.

1. Motivez sa décision de résilitation

Si votre locataire loue votre logement comme résidence principale, vous pouvez rompre le bail sous 3 critères, à motiver :

  • Vous reprenez-vous-même le logement pour y habiter ou pour loger un proche,
  • Vous décidez de le mettre en vente
  • Vous avez un motif dit « légitime et sérieux » à présenter (paiement irrégulier des loyers, restructuration de l’immeuble...).

Réussir son investissement 

2. Informez en bonne et due forme

Le congé de bail doit être donné selon certaines formalités à respecter impérativement. Si l’acte d’huissier est l’une des voies possibles, la lettre recommandée avec accusé de réception reste la méthode la plus courante. Pensez bien à adresser le même courrier à tous les titulaires du bail (concubins, colocataires, …). Si votre logement n’est pas la résidence principale du locataire, les formalités du congé sont celles du contrat.

La gestion locative au quotidien

Dernière année pour profiter du dispositif Pinel pour votre investissement locatif !

3. Soyez (très) précis sur les dates

Le bail ne pouvant être rompu qu’à son arrivée à échéance, vous devez informer de votre souhait de casser le bail six mois jour pour jour avant la date d’expiration. Le locataire des lieux pourra quitter le logement durant le préavis en cours et ne paiera que son temps de présence. Si vous vendez votre bien, il peut s’en porter acquéreur et dispose de 2 mois pour se décider. Il faudra donc bien l’informer du prix demandé et des conditions de vente.

Quels documents demander à votre locataire ?

4. Pensez à l’état des lieux

Votre locataire va partir au plus tard le dernier jour du préavis. Vous le rencontrerez pour établir l’état des lieux, comme pour n’importe quelle fin de location. C’est à ce moment-là que vous verrez avec lui le remboursement du dépôt de garantie.

5. Trouvez la future location des locataires protégés

Un cas particulier pour finir. Si votre locataire a plus de 65 ans et que ses ressources sont inférieures à certains plafonds, il faudra lui proposer un autre logement. Ce dernier devra être situé dans la même zone, sans dépasser 5 kilomètres d’écart avec votre logement, et correspondre à ses capacités financières. Rapprochez-vous d’un conseiller immobilier pour vous faciliter la vie !

6 conseils pour trouver votre locataire