De la Loi Duflot au Dispositif Pinel : quels changements ?

De la Loi Duflot au Dispositif Pinel : quels changements ?
De la Loi Duflot au Dispositif Pinel : quelles différences ?
Depuis le 1er septembre 2014, et jusqu’au 31 décembre 2016, tout investisseur qui achète un bien immobilier neuf dans le but de louer son bien peut...

Pour rappel, La loi Duflot permettait aux particuliers de bénéficier sous certaines conditions de réduction d’impôt dans le cadre d'un investissement locatif. Et ce sur une durée minimum, en respectant des plafonds de loyers et d'autres conditions.

Dossier : défiscaliser grâce au dispositif Pinel

le dispositif Pinel : plus de flexibilité

La durée d’engagement à la location était auparavant de 9 ans, et permettait de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu de 18%. Aujourd’hui, l’investisseur a le choix entre trois durées d’engagement : 6, 9, voire 12 ans*. L'incitatiion fiscale en contrepartie évolue : elle passe à 12% en cas d’engagement locatif sur 6 ans, et grimpe à 21%* en cas d’engagement sur 12 ans !

Le dispositif Pinel : plus pratique pour les particuliers

Il n’était pas possible de bénéficier du dispositif Duflot en cas de location à un ascendant ou descendant. Aujourd’hui, la famille peut bénéficier de la location sans remettre en cause l’éligibilité du bien au dispositif Pinel.

le dispositif Pinel : un nouveau zonage villes 

En effet, ce zonage détermine le plafond des loyers applicable à votre bien. Or cette nouvelle catégorisation, qui a été décidée peu avant le vote du dispositif Pinel, vient reclasser 2273 villes. Ainsi, Marseille, Lyon, Lille ou Montpellier, en passant d’une zone B1 à A, voient passer leur loyer maximal de 10 à 12,42 euros du mètre carré.

En somme, ce nouveau dispositif est plus flexible et bénéficie d’un zonage plus avantageux pour ceux qui souhaitent investir dans l’immobilier neuf !

 

Dernière année pour profiter du dispositif Pinel pour votre investissement locatif !