RE 2020 : la réglementation environnementale 2020 et ses nouveautés

RT 2020

Qu’est-ce que la RE 2020 ?

La RE 2020 est la réglementation qui remplacera peu à peu la RT 2012 pour les bâtiments neufs. Applicable dès 2020, elle devrait concerner d’abord les bâtiments publics, avant d’être généralisée à tous les bâtiments résidentiels neufs, appartements et maisons, en janvier 2021.

Cette nouvelle réglementation a un champ d’action plus vaste que les précédentes. Elle prend en compte, en plus de la performance énergétique, l’empreinte environnementale du bâtiment et sa capacité à générer de l’énergie. Pour refléter cette ouverture, la réglementation 2020 quitte l’appellation « thermique » pour devenir « réglementation environnementale ». On parle donc de RE 2020.

Initiées après le 1er choc pétrolier, en 1974, les réglementations thermiques visent à limiter la consommation des logements neufs et rénovés. Depuis quelques années, les Réglementations Thermiques se durcissent, pour répondre à un objectif environnemental de plus en plus ambitieux et urgent. La RE 2020 prolonge cette dynamique en ouvrant la voie aux bâtiments à énergie positive.

Qu’est-ce qu’un bâtiment à énergie positive ?

Un bâtiment à énergie positive (abrévié en BEPOS) est un bâtiment qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. Pour y parvenir, il associe les principes du bâtiment passif, qui consomme très peu d’énergie, à des sources de création d’énergie.

Les bâtiments à énergie positive n’ont pas attendu la mise en œuvre de la RE 2020 pour commencer à éclore en France, principalement dans l’immobilier tertiaire et les maisons individuelles. Depuis 2018, le label E+C – (pour Bâtiment à Énergie Positive et Réduction Carbone) récompense déjà les bâtiments conjuguant énergie positive et faible impact environnemental. Ce label a permis de préparer la mise en place de la RE 2020.

Comment fonctionne la RE 2020 ?

Comme les réglementations thermiques précédentes, la RE 2020 est une réglementation d’objectifs et pas de moyens. Elle ne donne pas de mode d’emploi pour diminuer la consommation énergétique, mais elle fixe des critères à remplir. Les critères principaux sont :

  • Une consommation de chauffage inférieure à 12 kwhep/m²
  • Un seuil de qualité de l’air intérieur
  • Un seuil minimum d’isolation thermique et phonique
  • La présence d’au moins une source de production d’énergie renouvelable, comme les panneaux photovoltaïques ou le puits canadien
  • La réduction de l’empreinte carbone du bâtiment

Les deux derniers critères, entièrement nouveaux, marquent la rupture avec la RT 2012.

Quelles sont les différences entre RT 2012 et RE 2020 ?

 

 

La RE 2020 englobe plus de critères que la RT 2012, puisqu’elle prend en compte, en plus de la performance énergétique, l’empreinte environnementale du bâtiment et de sa construction et la production d’énergie.  

 

Quels sont les avantages de la RE 2020 ?

  • Un coût énergétique extrêmement réduit, voire nul. La performance de l’isolation permet de garder une température intérieure agréable en toute saison. Certains logements à énergie positive n’auront jamais besoin d’être chauffés.
  • Une amélioration du bien-être intérieur, grâce à une meilleure qualité de l’air, une température naturelle en toute saison, une absence de courants d’air.
  • Une tranquillité renforcée, par la performance de l’isolation thermique. La réglementation prend en compte la diminution des bruits extérieurs et des bruits intérieurs, liés au fonctionnement des équipements par exemple.
  • Des économies pérennes. Le coût d’un bâtiment certifié RE 2020 est d’environ 10 % supérieur à un bâtiment RT 2012. Ce surcoût est rapidement et largement compensé par les économies d’énergie réalisées et par la moindre usure des équipements.

L’application de la RE 2020 ouvre la voie à des bâtiments vertueux, qui offrent un confort renforcé, économe et durable tout en visant l’autosuffisance énergétique. Cette nouvelle réglementation est la première à prendre en compte l’ensemble de l’impact du bâtiment, dans un souci de développement durable et de réduction des émissions carbone.