Immobilier : les nouveautés de la rentrée

Immobilier : les nouveautés de la rentrée
Acheter neuf
Acheter pour louer
Investissement immobilier
Immobilier : nouveautés de la rentrée
Comme tous les ans, la rentrée s'accompagne de son lot de nouveautés en matière de fiscalité, logement, investissement, prêts bancaires, etc. Passage en revue de tout ce qu’il faut retenir pour cette rentrée !

Une rentrée pleine d’opportunités pour les investisseurs

Le gouvernement reconduit les dispositifs d'aide à l'investissement

Bonne nouvelle, les aides à l’achat sont reconduites dans leur ensemble ! Après l'annonce de la reconduction du dispositif Pinel et du Prêt à Taux Zéro en juin, le gouvernement vient d'annoncer la prolongation jusqu'au 31 décembre 2017 du dispositif Censi-Bouvard pour les investissements en résidences avec services (résidences étudiantes, seniors, d'affaires ou de tourisme). Pour rappel, le dispositif Censi-Bouvard ouvre à une réduction d'impôt pouvant atteindre 11 % du prix d’achat d’un bien.

Investir dans le neuf en Censi-Bouvard

La garantie locative VISALE (ou caution visale) devient accessible à tous les moins de 30 ans

Si vous comptez louer à des jeunes actifs ou étudiants, pensez à la caution visale ! Le dispositif de caution VISALE (VISA pour le Logement et l'Emploi) sera en effet généralisé, au plus tard le 30 septembre 2016, à tous les locataires de moins de 30 ans en situation de précarité. Auparavant réservée aux seuls jeunes salariés, la garantie est étendue aux autres situations. Chômeurs, salariés ou étudiants, tous pourront prétendre à cette aide portée par Action Logement et destinée à faciliter la recherche de logement pour les jeunes.

L'encadrement des loyers parisiens est maintenu

A Paris, le dispositif d'encadrement des loyers, en vigueur depuis le 1er août 2015, a été reconduit à l'identique le 1er août 2016. Les loyers de référence pour l'année à venir ont cependant subi une très légère hausse (moins de 1 % en moyenne). Un dispositif qui devrait être étendu à d'autres villes avec une forte demande locative dans les mois ou années qui viennent, notamment les petites et grandes couronnes parisiennes à partir de 2018. Les parisiens, locataires comme loueurs, peuvent d’ailleurs vérifier si le loyer est trop élevé sur le site du gouvernement. Gare aux dépassements !

Comment fixer le loyer de son bien ?

Dernière année pour profiter du dispositif Pinel pour votre investissement locatif !

Pour les futurs propriétaires, une rentrée à des taux records

Les prix de l'électricité baissent, ceux du gaz augmentent

Après plusieurs années d'augmentations régulières, les tarifs réglementés de l'électricité ont baissé. Cette nouvelle, rendue effective depuis le 1er août 2016, est de l'ordre de 0,5 % pour les particuliers et de 1,5 % pour les professionnels. Dans le même temps, les tarifs réglementés du gaz ont quant à eux subit une forte hausse : +2,1 % pour les ménages qui se chauffent au gaz.

6 conseils pour choisir son fournisseur energie

Le gouvernement renforce la protection des emprunteurs

Une ordonnance du 25 mars 2016, applicable depuis le 1er juillet, prévoit un renforcement de la protection du consommateur souscrivant à un crédit immobilier ou un crédit hypothécaire. Désormais, la loi exige notamment que les établissements bancaires mettent à disposition des emprunteurs des fiches d'information standardisées (inspirées de celles existant en matière de crédit à la consommation) permettant de comparer efficacement les différentes offres de crédit disponibles sur le marché. Allez-y, faites jouer la concurrence !

Bien lire une offre de prêt

Le taux des PEL tombe à 1 %

Depuis le 1er août 2016, le taux de rémunération des nouveaux PEL (Plans d'Epargne Logement) est passé de 1,5 % à 1 % brut, soit 0,84% après prélèvements sociaux. Le taux du Livret A (0,75 %) est quant à lui maintenu jusqu'au 31 juillet 2017. Cela va cependant de pair avec des taux de prêts immobiliers absolument records !

Faut-il utiliser son PEL ?

Les conditions d'attribution des aides au logement évoluent

Depuis le 1er juillet 2016, le mode de calcul des différentes aides au logement locatif (APL, ALS, ALF) prend en compte de manière plus précise la taille du foyer, c’est-à-dire le nombre de personnes vivant dans le logement, et le montant du loyer. Les aides pourront être revues à la baisse voire supprimées en cas de logement « surdimensionné ».

Toutes les aides à l'achat