Taxe habitation Lyon : les taux d’imposition

Tous les ans en octobre, les Lyonnais doivent s’acquitter de la taxe d’habitation. Qu’en est-il au niveau du taux d’imposition et des abattements ?

taxe d'habitation lyon

Tous les ans en octobre, les Lyonnais doivent s’acquitter de la taxe d’habitation. Qu’en est-il au niveau du taux d’imposition et des abattements ?

Qui paye la taxe d'habitation à Lyon ?

Tous les logements lyonnais en résidence principale, meublés ou non, donnent lieu à la taxe d’habitation. Si vous êtes un contribuable lyonnais, vous serez concerné, quel que soit votre statut (locataire, occupant à titre gratuit, propriétaire). C’est en octobre que vous êtes informé du montant à régler. La date butoir est généralement fixée au 15 novembre.

 

Pourquoi paye-t-on la taxe d'habitation à Lyon ?

La taxe d’habitation à Lyon a pour but de financer les services publics de la ville : elle sert aux dépenses sociales, scolaires, sportives, culturelles et liées à la voirie. Notez qu’elle représente, avec la contribution économique et territoriale (CET), presque la moitié des ressources des collectivités territoriales.

Quels abattements sont possibles sur la taxe d'habitation à Lyon ?

Au niveau national, la loi prévoit un abattement obligatoire pour charge de famille sur la résidence principale. Il prend la forme d’une réduction de 10 % pour les deux premières personnes à charge du foyer, puis 15 % pour les personnes supplémentaires. Notez que « personnes à charge » désigne les enfants et certains ascendants uniquement. Un couple lyonnais avec deux enfants, par exemple, profite automatiquement d’un abattement de 20 % sur la valeur locative de son bien.

Comme toutes les villes de France, la ville de Lyon peut aussi appliquer des abattements complémentaires.

Pour savoir à quels abattements vous êtes éligibles, il est recommandé de vous tourner vers la mairie ou votre centre des impôts. Sachez néanmoins que ces abattements sont dans tous les cas appliqués automatiquement par l’administration fiscale.

Comment est calculée la taxe d'habitation ?

Le calcul de la taxe d’habitation consiste à appliquer le taux voté par la collectivité à la valeur locative cadastrale de chaque bien immobilier. À taux égal, cela implique donc des différences marquées par arrondissement. En effet, à caractéristiques similaires, la valeur cadastrale d’un logement ne sera pas la même dans tous les arrondissements. D’autre part, la composition des arrondissements n’est pas identique, certains étant davantage composés de studios et petits appartements, tandis que d’autres comptent beaucoup plus de maisons avec jardin et dépendances. Ainsi, en 2018, la taxe d’habitation moyenne était la plus élevée dans le 6e arrondissement (886 €). L’arrondissement le moins cher, à l’inverse, était le 8e, avec une taxe d’habitation moyenne de 540 €.

Evolution du taux d'imposition de la taxe d'habitation à Lyon

Bonne nouvelle pour les Lyonnais : le taux de la commune reste à 22,15 %. Le taux de la taxe d’habitation n’a pas changé depuis 2015. Il reste donc inférieur à la moyenne nationale de 24,52 % et plus élevé de 1,38 % que pour des villes identiques.

Lyon reste parmi les grandes villes les moins chères de France du point de vue de la taxe d’habitation. Bien que la taxe d’habitation y ait augmenté de manière substantielle au début des années 2000, la commune continue de faire en sorte qu’elle reste accessible.