Taxe habitation Montpellier : les taux d’imposition

Chaque année les habitants de Montpellier doivent s’acquitter de leurs impôts locaux. Avant la suppression définitive de celle-ci dans les prochaines années, comment s’établit la taxe d’habitation à Montpellier ?

taxe habitation montpellier

Chaque année les habitants de Montpellier doivent s’acquitter de leurs impôts locaux. Avant la suppression définitive de celle-ci dans les prochaines années, comment s’établit la taxe d’habitation à Montpellier ?

Qui sont les contribuables qui payent la taxe d'habitation à Montpellier ?

La taxe d’habitation est un impôt qui concerne tous les résidents, que vous soyez propriétaire ou locataire. Elle est calculée en fonction du taux d’imposition choisi par votre commune et de la valeur cadastrale de votre logement – il s’agit du loyer annuel que pourrait générer le logement s’il était loué dans des conditions normales.

La date butoir est généralement la même pour tous les redevables montpelliérains. La taxe d’habitation doit être acquittée avant le 15 novembre.

Pourquoi payer la taxe d'habitation à Montpellier ?

Elle permet de financer les différents services mis en place par la ville de Montpellier (centres de loisirs, cantines, crèches, écoles publiques…), mais aussi d’améliorer la qualité des équipements collectifs, comme le complexe sportif Yves-du-Manoir.

Taxe d'habitation Montpellier : quels sont les abattements possibles ?

Abattement pour charge de famille

Au niveau national, la France prévoit un abattement automatique qui est appelé l’abattement pour « charge de famille ». Il équivaut à une baisse de 10 % pour deux personnes à charge, puis 15 % pour toute personne supplémentaire. Seuls les enfants et certains parents sont considérés comme des personnes à charge. À Montpellier, l’abattement à partir de la troisième personne à charge a été revalorisé à 25 % au lieu des 15 % règlementaires.

Abattements facultatifs

D’autres abattements existent, et le choix de les appliquer est laissé à chaque commune. Celle de Montpellier a décidé d’appliquer tous les abattements légaux qui existent. Ainsi, en tant que Montpelliérains, vous pouvez bénéficier des abattements suivants :

  • L’abattement général à la base, sans condition de situation ou de revenus. Il s’élève à 15 %.
  • L’abattement spécial à la base. Il est prévu pour les ménages à faibles revenus (revenu fiscal de référence inférieur à 10 988 € pour 1 part et 2 934 € par demi-part supplémentaire) dont le logement présente une valeur locative inférieure à 130 % de la valeur locative moyenne à Montpellier. La réduction est également de 15 %.
  • Abattements en fonction de la situation ou des ressources : personne invalide à faibles revenus, bénéficiaire de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)…

Les modalités d’abattements et d’exonérations peuvent être révisées chaque année. De ce fait, il est conseillé de vous rapprocher de votre service des impôts ou de votre mairie pour connaître les dernières conditions adoptées.

Evolution du taux d'imposition à Montpellier

Montpellier fait partie des communes avec un taux d’imposition parmi les plus élevés du département de l’Hérault. Le taux de la commune est resté inchangé par rapport à celui de l’an dernier.

Celui-ci est stable depuis 2013 avec un taux de 22,49 %. Comme pour beaucoup de villes en France, la plus nette augmentation a été entre 2000 et 2014 avec une progression de plus de 51 % ! Cependant, Montpellier se situe toujours en dessous de la moyenne nationale de 24,52 %. Notez qu’à ce taux communal doit s’ajouter également la taxe d’enlèvement des ordures ménagères qui s’élève à 11,25 %.

Au-delà d’un taux inférieur à la moyenne nationale pour cet impôt local, de nombreux abattements sont prévus sur la taxe d’habitation à Montpellier. Ceux-ci permettent aux contribuables de voir leur impôt local s’ajuster au mieux à leur situation.