Dans quelles conditions est-il possible de suspendre son crédit immobilier ?

Face à certains aléas de la vie, vous pouvez suspendre les échéances de votre crédit immobilier. Cette solution vous permet de rétablir votre situation financière mais présente des spécificités bien particulières. Explications.

Voir nos offres
Calcul crédit immobilier

Face à certains aléas de la vie, vous pouvez suspendre les échéances de votre crédit immobilier. Cette solution vous permet de rétablir votre situation financière mais présente des spécificités bien particulières. Explications.

Voir nos offres

Qu’est-ce que la suspension de prêt immobilier ?

La suspension de crédit immobilier consiste à reporter les échéances de votre emprunt. Pendant une période précise, le remboursement de votre emprunt est en pause. Lors de l’obtention de votre prêt immobilier pour l’achat d’un appartement ou d’une maison, vous avez signé l’offre de la banque. La plupart des contrats de prêts intègrent une clause vous permettant de faire une pause dans vos mensualités

En cas de difficultés financières, vous pouvez faire jouer cette clause afin de bénéficier d’un report d’échéances. Cette solution s’adapte à la perte d'emploi ainsi qu’à la baisse de revenus suite à un divorce ou un accident du travail.

Quels sont les prêts concernés par la suspension ?

Avant de demander une suspension à votre banque, vous devez savoir quels sont les différents prêts éligibles. Ce report de crédit concerne uniquement :

  • Le prêt à taux fixe
  • Le prêt à taux révisable ou mixte

À l’inverse, vous ne pouvez pas suspendre vos échéances si vous avez souscrit un crédit immobilier de ce type auprès d’un établissement bancaire

  • Le prêt à taux zéro
  • Le prêt-relais
  • Le prêt conventionné
  • Le prêt in fine
  • Le prêt épargne logement (PEL) 
  • Le prêt d’accession sociale (PAS)
  • Le prêt Action Logement

Pour ces crédits immobiliers, votre établissement prêteur ne pourra accepter votre requête. Vous serez dans l’obligation de poursuivre le versement de vos mensualités d’emprunt.

Quelles sont les démarches pour demander la suspension de son crédit ?

Lorsque vous souhaitez demander une suspension de prêt immobilier, votre demande doit être transmise à votre établissement prêteur en courrier recommandé avec accusé de réception. Votre lettre s’accompagnera des justificatifs suivants : 

  • Une copie du contrat initial de prêt ; 
  • Le montant total de l’emprunt ainsi que celui des mensualités de remboursement ; 
  • Un exposé des raisons de cette demande de report ;
  • La date à laquelle vous souhaitez reporter vos échéances.

Votre banque étudie ensuite votre demande puis donne son accord si le contrat prévoit ce cas de figure.

Comment fonctionne la suspension de crédit ?

Si votre contrat comporte une clause relative au report des mensualités, vous pouvez l’activer. Les échéances reportées seront dues à la fin du crédit. Votre prêt immobilier est donc allongé d’autant de mois que le report demandé. Le banquier rédige un avenant au contrat reprenant les modalités de cette suspension. Il s’accompagne d’un nouveau tableau d’amortissement. Le report de crédit ne peut excéder 24 mois.

Le report simple ou partiel des échéances

Dans ce cas, le remboursement du capital est suspendu. En revanche, vous continuez à verser les intérêts et l’assurance de prêt. Le crédit immobilier est allongé en fonction de la période de report. Simple à mettre en place, le coût supplémentaire est connu à l’avance. 

Le report simple est intéressant en fin de crédit. En effet, les intérêts sont principalement remboursés en début de prêt. Lors de la suspension de votre emprunt, la somme que vous continuez à rembourser est peu élevée. En revanche, le gain de trésorerie est limité si vous procédez à un report d’échéances en début de crédit car le montant des intérêts à verser reste conséquent.

Le report complet ou total des échéances

Dans ce cas, le remboursement du capital et des intérêts est suspendu. Seul le paiement de l'assurance emprunteur est maintenu. L’allongement du crédit dépend du taux d’usure et de la durée restante lors du report. Il peut donc être de quelques mois ou de plusieurs années. 

Si cette solution est idéale pour augmenter votre pouvoir d’achat pendant la suspension, elle reste plus onéreuse qu’un report partiel. En effet, les intérêts suspendus se cumulent et génèrent à leur tour des intérêts supplémentaires à régler.

Combien coûte une suspension de crédit pour l’emprunteur ?

Aucun frais de dossier ou de gestion ne sera demandé en cas de suspension de crédit. Cependant, en augmentant la durée de votre emprunt, ce report a un impact sur le coût total du crédit immobilier. Cette solution reste avantageuse uniquement en cas de difficultés financières passagères. Dans le cas contraire, vous risquez d’aggraver votre situation. 

L’analyse du nouveau tableau d’amortissement vous permettra de connaître le nouveau coût de votre emprunt ainsi que les nouvelles modalités de remboursement. En cas de report partiel, des intérêts intercalaires s’ajoutent. 
 
 
Selon votre situation financière, vous pouvez procéder à un report partiel ou total de vos échéances de crédit immobilier. Quelle que soit l’option choisie, renseignez-vous au préalable des conséquences sur la durée et le coût du prêt immobilier afin de mesurer l’impact de cette décision à long terme.

Bouygues Immobilier vous accompagne !
Conseils, actus, vidéos... tout ce qu'il faut savoir sur l'immobilier neuf, pour réussir votre projet en toute sérénité.