Taxe habitation : Combien devrez-vous payer ?

Vous attendez votre avis de taxe d’habitation et vous souhaitez estimer le montant de cet impôt ? Voici quelques pistes pour évaluer son montant. 

payer

Vous attendez votre avis de taxe d’habitation et vous souhaitez estimer le montant de cet impôt ? Voici quelques pistes pour évaluer son montant. 

Taxe d'habitation, comment l'évaluer ?

La taxe d’habitation sur votre résidence principale est déterminée par plusieurs facteurs. Elle prend en compte notamment :

  • Votre situation familiale et personnelle
  • L’adresse, la surface et le standing de votre bien
  • Le taux d’imposition et les abattements facultatifs votés par votre commune
  • Vos revenus, qui déterminent si vous avez droit à un abattement supplémentaire et si vous êtes éligible à la réforme pour l’année en cours.

Si vous venez d’emménager dans un logement, vous pouvez obtenir le dernier taux d’imposition de votre commune directement sur le site des impôts. Ce taux vous permettra de situer votre commune, parmi celles qui ont une fiscalité locale élevée ou non. Vous pouvez également consulter les prix moyens des taxes d’habitation dans votre ville. Entrent ensuite en jeu les caractéristiques de votre logement et votre situation personnelle. Par exemple, pour un même logement, deux ménages ne paieront pas le même montant de taxe d’habitation sur la résidence principale.

Allez-vous bénéficier d'une réduction sur votre taxe d'habitation ?

Il existe deux grands types de réduction possibles.

1. Les abattements liés à votre situation personnelle ou à vos revenus.

Une personne de plus à votre charge, de faibles revenus ou une situation d’invalidité réduisent votre taxe d’habitation. Les taux d’abattement pour charge de famille sont les mêmes partout en France. Les autres sont votés commune par commune.

2. Les abattements liés à la réforme de la taxe d’habitation.

Ceux-ci sont les mêmes sur l’ensemble du territoire. Pour 80 % des ménages, l’abattement est de 30 % en 2018, 65 % en 2019 et 100 % en 2020. Pour les 20 % restants, qui sont les ménages les plus aisés, l’abattement commencera en 2021 et l’exonération sera complète en 2023.

Pour une taxe d’habitation de 1243 euros, la réforme permet à un ménage éligible d’économiser :

  • 373 euros la première année d’abattement (2018 ou 2021)
  • 808 euros la deuxième année d’abattement (2019 ou 2022)
  • 1243 euros la troisième année d’abattement (2020 ou 2023)

Pour la première vague de suppression, le gain moyen par foyer est estimé à 555 €. La seconde vague devrait représenter une économie moyenne de 723 € par ménage concerné. 

Combien devrez-vous payer ces prochaines années ?

D’ici 2023, 100 % des foyers seront progressivement exonérés de la taxe d’habitation sur leur résidence principale. Cet impôt local pèsera de moins en moins lourd dans votre budget, jusqu’à disparaître complètement.

Si vous appartenez aux 20 % de Français qui n’ont pas encore bénéficié d’une réduction grâce à la réforme, votre taxe d’habitation commencera à diminuer de 35 % dès 2021.

Un simulateur en ligne permet de vérifier que vous êtes éligible à la première vague de suppression de la taxe d’habitation.

Quelle que soit votre situation actuelle, la taxe d’habitation sur votre résidence principale est vouée à disparaître complètement de vos impôts. Les résidences secondaires ne sont pas concernées par cette réforme et leurs occupants continueront à s’acquitter de leur taxe d’habitation et de ses éventuelles majorations.