4 conseils pour acheter sans apport

Vous aimeriez devenir propriétaire, mais vous n’avez pas d’épargne ? Rien d’impossible à cela : avec un projet réaliste et un dossier bien construit,  vous pouvez acheter sans apport. Voici 4 conseils pour présenter un dossier gagnant.

Calculez votre capacité d'achat
Acheter sans apport

Vous aimeriez devenir propriétaire, mais vous n’avez pas d’épargne ? Rien d’impossible à cela : avec un projet réaliste et un dossier bien construit,  vous pouvez acheter sans apport. Voici 4 conseils pour présenter un dossier gagnant.

Calculez votre capacité d'achat

Acheter sans apport : est-ce possible ?

Devenir propriétaire est le rêve de nombreux Français. Pour acheter sa résidence principale, un crédit immobilier est souvent nécessaire. Mais est-ce possible d’acheter sans apport personnel ?

Qu'est-ce que le prêt à 110 % ou financement à 110 % ?

Le prêt immobilier sans apport ou financement à 110 % signifie que l’organisme bancaire accepte de prêter la somme nécessaire pour couvrir le prix de vente. La banque finance également les frais annexes tels que les frais de notaire, d’agence ou de garantie.

Pour obtenir un tel crédit immobilier, votre profil doit être solide. Les banques demandent notamment un contrat pérenne de type CDI. Si vous êtes un travailleur non salarié, les bilans des trois dernières doivent être transmis. Par ailleurs, les banques préfèrent des comptes sains et feront attention à ce que votre taux d’endettement reste inférieur à 35 %. Faire appel à un courtier peut s’avérer utile pour obtenir un tel financement.

Peut-on acheter une maison ou un appartement seul sans apport ?

Acheter seul sans apport est possible mais s’avère plus difficile que si vous aviez un co-emprunteur. Certaines banques acceptent ces profils s’ils sont en mesure de démontrer que leur situation est stable. Renseignez-vous sur votre banque avant de la solliciter pour cet emprunt immobilier.

Peut-on acheter pour louer sans apport ?

Un projet d’investissement immobilier est plus rassurant pour les banques. Les loyers perçus peuvent être utilisés pour rembourser les mensualités du crédit immobilier. Bien entendu, un dossier solide est préférable pour obtenir un accord de l’organisme financier.

Dans tous les cas, que vous souhaitiez acheter votre résidence principale ou réaliser un investissement locatif, voici nos quatre conseils pour optimiser vos chances d'obtenir un emprunt sans apport.

Conseil n°1 : soignez votre profil

Vous voulez acheter sans apport ? Votre situation professionnelle sera déterminante au moment de négocier un emprunt sans apport auprès des banques. Le banquier ou le courtier va regarder en premier le niveau et la régularité de vos revenus. Votre situation professionnelle est étudiée de près. Les contrats à durée indéterminée ou un statut de fonctionnaire sont appréciés puisqu’ils sont synonymes de stabilité. Les travailleurs non salariés peuvent également obtenir un prêt immobilier à 110 % s’ils sont en mesure de fournir les deux ou trois derniers bilans avec des gains réguliers.

Dans votre dossier, soulignez tous les points qui peuvent jouer en votre faveur pour obtenir un emprunt sans apport. Votre situation matrimoniale et le nombre de personnes que vous avez à charge entrent également en ligne de compte. L’âge de l’emprunteur est pris en considération pour déterminer sur la durée et le taux de l’emprunt sont adaptés.

Au-delà des crédits en cours et du taux d’endettement, les banques vérifient la bonne gestion des comptes. L’absence de découvert et d’incidents de paiement rassurent sur votre maîtrise de votre budget. La capacité d’épargne démontre également que vous savez parfaitement gérer vos revenus pour réaliser vos projets personnels.

Prêt immobilier : les 10 questions à se poser avant d'aller voir son banquier

Conseil n°2 : Limitez si possible votre niveau d’endettement

Le taux ou niveau d’endettement désigne le montant de vos revenus que vous pouvez consacrer au remboursement d’un emprunt et de ses mensualités. Le reste à vivre est à considérer pour pouvoir assumer les dépenses quotidiennes.

Plus votre taux d’endettement est faible, plus la durée du crédit pourra être courte. Les conditions d’emprunt seront également plus avantageuses avec un coût global de crédit moindre. La norme attendue par la plupart des organismes prêteurs est un niveau d'endettement inférieur à 35 %. Pour connaître votre situation, vous devez diviser le montant de vos crédits en cours et de vos charges par les ressources mensuelles dont vous disposez.

Plusieurs mois avant la demande de prêt, assainissez si possible vos finances, et essayez d’épargner chaque mois un montant égal à vos futures mensualités : votre but est de rassurer l’organisme prêteur sur votre capacité à rembourser.

Estimer le budget global de son projet immobilier

Conseil n°3 : faites jouer la concurrence

Vous avez de la chance ! Depuis quelques années, les banques sont de plus en plus enclines à financer les particuliers qui souhaitent acheter sans apport via des prêts dits « à 100% ou 110% », c'est-à-dire qui couvrent la totalité du prix d'achat et même les frais de notaire. En passant par un courtier avec un dossier solide, vous pourrez même obtenir un taux optimal.

Notre service de courtage réalise une analyse de faisabilité pour vous donner un avis en seulement 24 heures. Vous saurez rapidement si un financement est possible pour votre projet immobilier. Nos courtiers partenaires vous accompagnent dans l'achat de votre résidence principale ou de votre investissement immobilier. Pour une acquisition sans apport, cette étape permet de solliciter les organismes bancaires enclins à accepter votre demande de crédit.

6 questions à poser à un courtier

Notre service de courtage

En profiter
Notre service de courtage immobilier

Conseil n°4 : profitez des aides pour acheter sans apport !

Certaines aides locales sont faites pour vous aider à acheter sans apport. Selon votre profil d’acheteur et vos ressources, vous pouvez y prétendre.

Toutes les aides à l'achat

Réduire le coût du crédit avec le PTZ

Pouvant financer jusqu’à 40 % du projet immobilier, le prêt à taux zéro ou PTZ permet de minimiser le coût global d’un emprunt. Soumis à conditions de ressources, ce prêt aidé offre un sérieux coup de pouce pour un achat immobilier. Le montant alloué dépend de la zone géographique où se situe le logement neuf ainsi que la composition de la famille qui va y vivre.

Le PTZ + pour les primo-accédants

S'adressant aux primo-accédants qui, comme vous, souhaitent acquérir un logement neuf, le prêt à taux zéro renforcé (PTZ+) vous permet de bénéficier d'une avance de l'État sans intérêt et sans frais de dossier : cela revient en fait à un véritable apport personnel ! Les banques seront ensuite disposées à vous prêter la somme restante pour concrétiser votre projet immobilier.

Le prêt action logement

D'autres prêts complémentaires existent et peuvent même être cumulés avec un PTZ+. C'est le cas du prêt accession-action logement, dit « prêt 1% employeur ». Il est réservé aux salariés de certaines entreprises, pour un montant qui peut varier de 7 000 à 25 000 €. Là encore, renseignez-vous auprès de l’organisme Action Logement pour en savoir plus !

 

En résumé, retenez que l'absence d'apport personnel ne constitue pas un obstacle infranchissable si vous souhaitez devenir propriétaire.

Bouygues Immobilier vous accompagne !
Conseils, actus, vidéos... tout ce qu'il faut savoir sur l'immobilier neuf, pour réussir votre projet en toute sérénité.