Financer un logement neuf en VEFA

Vous avez un projet immobilier et souhaitez acheter un logement neuf en VEFA ? Ce type d’acquisition présente des caractéristiques bien spécifiques qu’il convient de connaître. Montage du dossier, déblocage des fonds et remboursement, voici les différentes étapes du financement en VEFA.

financement vefa

Vous avez un projet immobilier et souhaitez acheter un logement neuf en VEFA ? Ce type d’acquisition présente des caractéristiques bien spécifiques qu’il convient de connaître. Montage du dossier, déblocage des fonds et remboursement, voici les différentes étapes du financement en VEFA.

Monter un dossier solide pour la banque

Lors d’un achat en VEFA (pour Vente en l’État Futur d’Achèvement), la première étape consiste à obtenir un crédit immobilier auprès d’une banque. Puisque votre logement n’est pas encore construit et que vous achetez sur plan, les démarches diffèrent d’un achat dans l’ancien.

En tant qu’acquéreur, vous devez convaincre votre banquier de la fiabilité de votre projet. Il faudra donc lui fournir plusieurs documents, notamment le contrat de réservation comprenant les garanties du promoteur immobilier. La banque va également évaluer votre capacité d’emprunt à partir de vos revenus, vos charges, votre apport et la présence éventuelle de découverts sur votre compte. Plus votre dossier est solide, plus vous aurez de chance d’obtenir votre prêt rapidement. Pour vous aider dans cette démarche, vous pouvez faire appel à un courtier immobilier. Ce professionnel pourra ainsi contacter la banque la plus adaptée à votre profil et négocier les meilleurs taux.

Bon à savoir

Le contrat de réservation, que vous devez signer avec le promoteur immobilier, présente les caractéristiques du logement, son prix ainsi que la date prévisionnelle de signature chez le notaire. Prenez le temps de lire les conditions suspensives dudit contrat, elles pourraient concerner l’obtention de votre prêt.

Le financement d’un logement en VEFA est obligatoirement échelonné. Concrètement, cela signifie que le paiement s’effectue en plusieurs fois, au fur et à mesure de l’avancement des travaux et de la construction de votre bien.

Le déblocage des fonds est donc progressif et le pourcentage de chaque palier est défini par la loi :

  • 35 % à l’achèvement des fondations ;
  • 70 % à la mise hors d’eau (toitures posées) ;
  • 95 % à l’achèvement de la construction ;
  • 100 % à la remise des clés, dès lors que le logement est conforme au contrat.

Le versement de ces montants ne requiert aucune action de votre part. À chaque étape de la construction, c’est le promoteur qui collecte directement les sommes auprès de la banque, en effectuant un appel de fonds. En contrepartie, il doit fournir une attestation de réalisation de travaux.

L’échelonnement du paiement engendre des intérêts intercalaires. Ces frais supplémentaires correspondent aux intérêts mensuels que vous devez à votre banque, dès que celle-ci débloque les fonds nécessaires à la poursuite des travaux. Ils sont calculés en fonction du taux de votre crédit et augmentent au fur et à mesure de la construction.

Les différentes options pour le remboursement du crédit et des intérêts

L’amortissement de votre prêt immobilier peut s’effectuer de trois manières différentes, en fonction de votre situation :

1/ Si vous en avez les moyens, vous pouvez commencer à rembourser le crédit dès la signature du contrat de vente. Attention, il faudra pouvoir supporter les charges de votre logement actuel en plus du prêt.

2/ La deuxième option, plus classique, consiste à payer des intérêts intercalaires pendant la construction et à rembourser le crédit à partir de la remise des clés.

3/ Enfin, la troisième option est de différer le remboursement des intérêts intercalaires. Ils seront donc ajoutés au montant initial de votre crédit immobilier. Vous les paierez en même temps que le remboursement du prêt, une fois le bien achevé.

Dans tous les cas, le remboursement ne pourra jamais être effectué avant la signature du contrat.

Vous l’avez compris, le financement d’un logement en VEFA permet de débloquer les sommes de manière progressive. Il entraîne également des frais supplémentaires, qu’il conviendra de prendre en compte lors du calcul de votre prêt immobilier.