Auto-entrepreneur : comment obtenir un prêt immobilier ?

Lorsqu’il s’agit de crédit immobilier, les banques se montrent bien frileuses. En tant qu’auto-entrepreneur souhaitant accéder à la propriété, vous vous posez donc la question : pouvez-vous emprunter ? Et si oui, comment ?

Calculez votre capacité d'achat
Prêt immobilier auto-entrepreneur

Lorsqu’il s’agit de crédit immobilier, les banques se montrent bien frileuses. En tant qu’auto-entrepreneur souhaitant accéder à la propriété, vous vous posez donc la question : pouvez-vous emprunter ? Et si oui, comment ?

Calculez votre capacité d'achat

Obtenir un prêt immobilier en tant qu’auto-entrepreneur, c’est possible ?

Le statut d’auto-entrepreneur a vu le jour le 1er janvier 2009. Cette forme simplifiée d’entreprise individuelle bénéficie de démarches administratives et juridiques allégées, de façon à rendre moins contraignant le lancement d’une activité professionnelle.

 

Ce statut, confortable à de nombreux égards, peut poser un problème quand il s’agit de souscrire un emprunt. Vous n’ignorez pas que les banques se montrent prudentes au moment de prêter des sommes importantes. Pour minimiser les risques, elles cherchent à s’entourer de garanties et, pour cette raison, ont tendance à privilégier les situations professionnelles stables.

 

Néanmoins, le statut d’auto-entrepreneur n’exclut pas l’accès au crédit. C’est d’autant plus vrai que le nombre d’auto-entrepreneurs ne cesse d’augmenter. Simplement, les conditions à remplir sont plus nombreuses et plus strictes, car les banques veulent se prémunir contre les brusques variations de revenus et leurs effets sur la capacité de remboursement.

Quelles conditions pour emprunter en tant qu’auto-entrepreneur ?

Emprunter quand on est auto-entrepreneur est donc possible, même si les banques mettent un peu plus de barrières entre le crédit et vous ! Comme pour tout type de crédit immobilier, vous devez présenter des garanties

Votre profil financier d’auto-entrepreneur

Votre profil financier doit montrer que vous gérez vos finances avec rigueur et sans faire d’excès. Évitez de cumuler les découverts, bouclez vos crédits à la consommation (si vous en avez en cours), veillez à ne pas faire de dépenses disproportionnées par rapport à vos revenus, et tout se passera à merveille !

Vos revenus d’auto-entrepreneur

Pour justifier de ses revenus, un salarié doit présenter des bulletins de salaire. En tant qu’auto-entrepreneur, il vous faudra soumettre un bilan comptable. Ou plutôt : plusieurs bilans comptables. Vous devez y ajouter vos derniers avis d’imposition. Cela vous permet de montrer à la banque que vous touchez des revenus réguliers et qu’elle peut vous faire confiance. Si vos revenus sont amenés à augmenter en cours de crédit, vous pourrez toujours demander à moduler votre mensualité ou proposer un remboursement partiel de votre emprunt.

Votre micro-entreprise

En l’absence de contrat de travail, la banque va regarder de près la solidité et la pérennité de votre micro-entreprise. Idéalement, un auto-entrepreneur doit exercer depuis deux ou trois ans pour démontrer qu’il peut compter sur une clientèle fidèle et sur des revenus récurrents. Mais en la matière, il n’y a pas de totem : vous pouvez très bien souscrire un emprunt avec une activité plus récente ! Le domaine dans lequel vous exercez peut aussi avoir son importance : aux yeux des établissements de prêt, certains secteurs sont plus porteurs que d’autres, donc plus pérennes (comme le digital, la santé ou le bâtiment, par exemple). Mais, là encore, il n’y a pas de règle fixe : chaque banque réagit à sa manière.

Votre apport personnel

Pour la banque, l’apport personnel est une garantie supplémentaire, une preuve que vous savez épargner (même si ce ne sont pas des sommes importantes). Un apport de 10 % peut, par exemple, vous ouvrir plus facilement les portes du crédit !

Vos garanties en tant qu’auto-entrepreneur

Auto-entrepreneur ou pas, vous devez garantir le bien immobilier acheté (hypothèque, privilège de prêteur de deniers, cautionnement). Toutefois, la banque appréciera un geste supplémentaire, comme le nantissement ou la mise en gage de biens mobiliers (véhicule, bijoux, etc.).

Bon à savoir

Votre profil d’auto-entrepreneur représente peut-être un risque un peu plus important pour une banque, mais il ne vous empêche certainement pas de négocier votre taux d’intérêts et votre taux d’assurance comme n’importe quel autre emprunteur !

Prêt immobilier et micro-entreprise : comment augmenter vos chances ?

Deux leviers peuvent vous aider à convaincre la banque :

  • Acheter à plusieurs, que ce soit en couple ou dans le cadre d’une Société Civile Immobilière (SCI) : emprunter à deux ou plus permet de rassurer les banques en raison de la diversité des profils. Par exemple : un auto-entrepreneur et un salarié en CDI.
  • Investir dans un logement locatif : vous pouvez obtenir plus facilement un crédit immobilier pour financer un investissement, même en tant qu’auto-entrepreneur, parce que les revenus locatifs couvrent en partie les mensualités d’emprunt. À condition de présenter un projet solide.

Le statut d’auto-entrepreneur représente un risque pour les banques, mais il ne vous interdit pas d’accéder au crédit immobilier !

Bouygues Immobilier vous accompagne !
Conseils, actus, vidéos... tout ce qu'il faut savoir sur l'immobilier neuf, pour réussir votre projet en toute sérénité.