Crédit Immobilier : Jusqu'à quel âge peut-on emprunter ?

Les offres des banques dépendent de l’âge de l’emprunteur et de la durée totale de remboursement. Elles seront donc différentes à 30 ou 50 ans. Explications.

Calculez votre capacité d'achat
Les offres des banques dépendent de l’âge de l’emprunteur et de la durée totale de remboursement. Elles seront donc différentes à 30 ou 50 ans. Explications.

Les offres des banques dépendent de l’âge de l’emprunteur et de la durée totale de remboursement. Elles seront donc différentes à 30 ou 50 ans. Explications.

Calculez votre capacité d'achat

Jusqu’à quel âge peut-on emprunter ?

Votre plan de financement immobilier peut tout à fait se concrétiser à n’importe quel âge.

Aucun âge limite pour emprunter

En théorie, rien n’interdit une banque de prêter la somme demandée, que vous ayez 20 ans, 40 ans, 60 ans ou même 80 ans. La seule règle à respecter est de proposer uniquement des offres de prêt à des personnes majeures. Pour réaliser votre projet immobilier, vous n’êtes donc pas obligé de recourir à un achat comptant dépassé un certain âge.

Dans la pratique, l’âge peut cependant bel et bien être un frein à l’obtention d’un crédit.

Pour les jeunes de moins de 30 ans, emprunter est difficile puisqu’ils ne disposent pas d’un apport personnel et entrent dans la vie active. Les banques ne sont pas toutes prêtes à prêter les sommes souhaitées pour cet achat immobilier. L’accès à un emprunt immobilier peut donc s’avérer complexe.

Les seniors, de leur côté, ont plus de facilité à convaincre les banques mais la durée d’emprunt sera nécessairement plus courte. Nombreux sont donc les établissements financiers qui ne fixent pas de limite d’âge pour proposer un financement à des personnes âgées ou à la retraite. Par contre, les risques de ces profils d’emprunteurs sont bien présents. Les offres de prêt en tiendront donc compte notamment au niveau de la durée de remboursement du prêt.

La durée d’emprunt selon l’âge

Les statistiques de l’observatoire Crédit Logement démontrent qu’il est possible d’emprunter à n’importe quel âge. Par contre, la durée de l’emprunt est adaptée :

Structure de la production Durée des prêts en années
T3 2020 10 et moins De 10 à 15 ans De 15 à 20 ans De 20 à 25 ans Plus de 25 ans Ensemble
Moins de 35 ans 1,6 % 6,4 % 29,7 % 61,2 % 1,1 % 100 %
De 35 à 45 ans 2,7 % 9,7 % 34,4 % 52,6 % 0,6 % 100 %
De 45 à 55 ans 8,4 % 24,7 % 44,4 % 22,3 % 0,2 % 100 %
De 55 à 65 ans 29,0 % 42,0 % 25,0 % 4,0 % 0,0 % 100 %
65 ans et plus 49,6 % 36,6 % 9,4 % 4,4 % 0,0 % 100 %

Source : observatoire Crédit Logement, 2020

Ainsi, au troisième trimestre de l’année 2020, on peut constater que les jeunes sont nombreux à se tourner vers des emprunts longs, entre 20 et 25 ans. Cette durée de prêt immobilier concerne 61,2 %. Une proportion de 29,7 % a souscrit un prêt immobilier pour une durée plus courte comprise entre 15 et 20 ans.

Les seniors, quant à eux, optent pour un crédit immobilier pour une durée située en moyenne entre 10 et 15 ans dans 42 % des cas. Dès le passage à la retraite, les emprunteurs sont 49,6 % à préférer des prêts courts, de 10 ans ou moins. Ils auront d’ailleurs davantage de chances d’obtenir une réponse positive en empruntant sur une durée limitée.

Les critères d’obtention d’un crédit immobilier

Lorsque vous déposez une demande de prêt immobilier, les banques se penchent sur votre situation.

L’étude des revenus mensuels

Les revenus actuels et sur ceux que vous êtes susceptible de percevoir à l’avenir vont intéresser les banques. L’objectif est de mesurer le niveau de risque encouru en vous accordant un crédit long. Votre capacité financière doit être suffisante pour assurer chaque mensualité de remboursement.

Plus le risque est élevé, plus le taux annuel effectif global proposé par la banque sera élevé pour le couvrir. Elle peut également exiger que votre assurance emprunteur comporte des garanties solides. Au-delà des garanties de base, l’accent sera mis sur l’incapacité de travail, le décès et l’invalidité. Si votre profil ne semble pas assez stable, elle reste en droit de refuser de financer votre achat immobilier.

L’importance de l’âge

Pour savoir si vous êtes un bon emprunteur, la banque va surtout analyser les perspectives d’évolution de votre situation professionnelle et financière. L’âge entre alors en jeu puisque la stabilité n’est pas forcément la même à 20 ans qu’à 60 ans.

Compte tenu de la durée de remboursement qui excède bien souvent 20 ans, mieux vaut donc pouvoir se reposer sur des revenus stables et garantis. Lorsque votre passage à la retraite est prévu pendant le remboursement de votre crédit immobilier, vous devez prévoir cette baisse de revenus. Vous choisirez la meilleure mensualité de remboursement.

L’apport personnel

En plus des revenus réguliers perçus, la présence d’un apport personnel joue en votre faveur. Cette somme supplémentaire atteste que vous êtes en mesure d’épargner. Vous démontrez que vous savez gérer vos finances et que vous pourrez gérer votre prêt immobilier.

Les jeunes et l’obtention d’un prêt immobilier

L’âge n’explique pas les difficultés qu’éprouvent les jeunes pour obtenir un crédit immobilier. Entrant dans la vie active, des revenus seront certainement perçus. Les banques apprécient donc ce profil d’emprunteur.

Les contraintes pour obtenir un prêt immobilier

Les freins se situent donc à d’autres niveaux :

  • Ils peuvent ne pas disposer d’une épargne suffisante. Les banques prêtent rarement à un emprunteur qui ne possède pas d’apport. En 2020, le Haut Conseil de la Sécurité Financière a d’ailleurs rappelé à l’ordre les banques qui se montraient trop laxistes sur ce point ;
  • Les jeunes peuvent éprouver plus de difficultés à obtenir un CDI ou un statut de fonctionnaire avec des revenus fixes et durables.

Les avantages à emprunter quand on est jeune

Le financement pourra être de longue durée du fait de votre jeune âge. Les jeunes peuvent même imaginer emprunter jusqu’à 27 ans puisque la durée maximale de 30 ans a été réduite. En ce qui concerne l’assurance de prêt, des conditions préférentielles vous seront offertes. L’assurance de prêt jeune emprunteur est en effet très avantageuse. Les compagnies d’assurance sont nombreuses à proposer des offres sur mesure pour les primo-accédants.

Dans le cas contraire, vous risquez d’essuyer un refus. Avant de demander un emprunt immobilier, vous avez donc tout intérêt à vous constituer un apport personnel convaincant. La situation professionnelle s’étudie ensuite au cas par cas.

Financer un projet immobilier après 50 ans

Lorsque vous avez plus de 50 ans, la durée de l’emprunt sera plus courte que celle proposée à un jeune.

Prêt immobilier à 50 ans : les contraintes à prendre en compte

A cet âge, les banques seront peu enclines à accepter un prêt immobilier avec un remboursement sur plus de 20 ans. Les revenus peuvent en effet baisser en cas de passage à la retraite. Les établissements financiers vont donc chercher à anticiper ce risque. De plus, les risques liés à la santé et donc à une incapacité de travail sont plus fréquents. L’assurance emprunteur coûtera donc plus cher puisqu’une surcote est souvent appliquée.

Pour anticiper les possibles baisses de vos revenus, certaines banques proposent des prêts modulables avec une mensualité qui diminue lors du passage à la retraite. De cette façon, il s’adapte parfaitement aux changements de situation financière. Quel que soit le modèle de crédit immobilier choisi, l’offre de prêt devra être clairement détaillée, conformément à la loi Scrivener. Si l’assurance emprunteur peut être plus chère, le taux d’intérêt est nettement plus avantageux. Il tient compte de capacités financières souvent plus importantes entre 35 et 55 ans.

Les avantages à emprunter après 50 ans

Lorsque vous souscrivez un crédit immobilier à 50 ans et que vous choisissez de partir à la retraite à 60 ans, vous négociez un prêt dégressif lors de cette nouvelle étape de vie. Les mensualités seront alors plus faibles et plus adaptées aux revenus que vous percevrez à ce moment précis.

Lorsque vos ressources baissent, pensez au rachat de crédit afin d’adapter les mensualités à votre capacité d’endettement. Vous éviterez ainsi de subir des mensualités trop élevées par rapport à vos nouveaux revenus.

Emprunt immobilier à la retraite : est-ce possible ?

Les banques sont de plus en plus flexibles en ce qui concerne les prêts immobiliers. Des emprunteurs de 60 ou 65 ans ont donc toutes leurs chances d’obtenir le financement souhaité.

Les conditions de l’emprunt immobilier à la retraite

Par contre, ils devront être vigilants au TAEG proposé ainsi qu’au coût de l’assurance de prêt. Lorsque les mensualités sont adaptées à vos revenus, vous pouvez accepter la proposition de la banque. Selon le rapport de l’observatoire du Crédit Logement, 4,4 % des 55 à 65 ans ont réussi à obtenir un prêt immobilier pour une durée comprise entre 20 et 25 ans. Tout est donc possible dès lors que votre situation est satisfaisante aux yeux de l’établissement bancaire.

Le prêt immobilier souscrit au moment de la retraite possède un coût élevé compte tenu du taux appliqué à l’assurance décès-invalidité. Une surprime est en effet appliquée selon l’âge de l’emprunteur. Même si l’espérance de vie augmente, ces risques peuvent survenir avant la fin du remboursement.

Un patrimoine qui sert de garantie

Lorsque vous possédez un patrimoine via des placements financiers ou des biens immobiliers, la banque se repose sur ces garanties pour vous prêter les sommes souhaitées. Un nantissement peut en effet être mis en place sur ce patrimoine. L’hypothèque est également être envisagée.

Logement neuf : Top 10 des villes où vivre sa retraite en France

Que prendre en compte au moment d’emprunter ?

Quel que soit votre âge, vous pouvez obtenir une offre de prêt de la part d’organismes financiers.

Les points à vérifier pour son emprunt immobilier

Pendant la période de réflexion, prenez soin de vérifier le TAEG, le coût ainsi que les garanties de l’assurance emprunteur. En faisant des demandes auprès de plusieurs banques, vous pourrez comparer facilement les propositions.

Se faire accompagner par un courtier

Nous avons signé un partenariat avec la Centrale de Financement et MonEmprunt. Ces courtiers en prêts immobiliers vous aideront à bénéficier de conditions préférentielles quel que soit votre âge. Avec un taux d’intérêt adapté ainsi qu’une assurance de prêt immobilier avec un coût raisonnable, vous pourrez facilement financer votre projet immobilier.

 

Les banques s’adaptent au vieillissement de la population afin de proposer des offres sur mesure. Pour les jeunes comme pour les seniors, des offres de prêt sont spécialement conçues pour couvrir les risques spécifiques. Quel que soit votre âge, une analyse de votre situation est incontournable. Étant donné que les établissements financiers n’ont pas la même politique selon les profils des emprunteurs, n’hésitez pas à en consulter plusieurs pour trouver le financement idéal pour votre projet immobilier.

Bouygues Immobilier vous accompagne !
Conseils, actus, vidéos... tout ce qu'il faut savoir sur l'immobilier neuf, pour réussir votre projet en toute sérénité.